From Mountains to Marine Parks: How Parks Canada is Fostering Ocean Literacy From the Inside Out | Des parcs des montagnes aux parcs marins: Comment Parcs Canada favorise la connaissance de l’océan à l’intérieur même de l’organisation

By: Carter McNelly

(La version française suit ci-dessous)

This blog was adapted from a Parks Canada article with new contributions from Ariane Shaw, Jessica Lambert, Noémie Roy, and Veronick Gagnon.

One of the nine action streams in the Canadian Ocean Literacy Strategy is to “improve government integration of water-ocean-climate literacy in policy & public engagement.” The first step to improving ocean literacy in any organization should always be focused internally. In writing this blog, I hope to take the opportunity and showcase some of the fantastic work my colleagues at Parks Canada are doing to bolster ocean literacy within the agency.

Photo by J. Butterill – © Parcs Canada. Tous droits réservés. / © Parks Canada. All rights reserved.

To start, Canada is a water-loving country; we are home to 20% of the world’s freshwater. I always wondered, though, what happens to anyone drop of water after it rains? Where does it go? In February of last year, Noémie Roy, Charlotte Banks, and Lisa Vasarevic Brunet, on Parks Canada’s Marine Conservation Team, set out to answer this question and illustrate the journey of a raindrop for other Parks Canada employees.

Pivoting a little, let’s talk about what a watershed is. A watershed is an area of land containing a series of streams and rivers that drain into a larger body of water and ultimately into one global ocean. In other words, THESE are where that single drop of water goes once it touches the ground. Canada has five watersheds; from west to east, they are the Pacific Ocean Basin, Arctic Ocean Basin, the Gulf of Mexico, Hudson’s Bay, and the Atlantic Ocean Basin.

Noémie and Charlotte came up with the idea of the map illustrating all of Canada’s main watersheds and how they connect to some National Parks, National Historic Sites and National Marine Conservation Areas. They approached Lisa, the graphic designer on the team to work her magic and design a map combining various elements of ocean literacy. After several iterations, the end product is the following interactive map of Canada with the watersheds coloured and various routes from site to sea outlined. Please check it out, hover over the various sites near you and click on the routes to find out more information.

Let’s look at one of the routes outlined on the map. Starting in Riding Mountain National Park, almost smack dab in the middle of North America. It might seem like the most landlocked place you can get. However, when it rains in Riding Mountain, water will slowly make its way into beautiful Clear Lake. It will flow for nearly 400km down the Souris River towards Lake Winnipeg. After over 600km flowing north through Lake Winnipeg, it drains into the Nelson River. 644km later, the beautiful Nelson River empties into the Nelson River Estuary, entering Hudson Bay near Wapusk National Park. Our little raindrop, which started just a couple of hours from the Canada/US border, will travel over 2,000km to reach Hudson Bay1. This may sound a bit extreme, but 30% of Canada’s runoff water will follow a similar path, entering the ocean through Hudson Bay and James Bay.

Photo by Scott Munn – © Parcs Canada. Tous droits réservés. / © Parks Canada. All rights reserved.

Okay, we get it now; we’re all connected to the ocean, but why is this so important for us to know? Well, this is the fundamental idea of ocean literacy. UNESCO defines ocean literacy as “an understanding of the ocean’s influence on you and your influence on the ocean.” Simply put, if you understand that no matter how landlocked you are, you have a connection to the ocean, then you will be able to make informed and responsible decisions concerning the sea and its resources.

Where does Parks Canada go from here? It has released this lovely map to help people from all coast-to-coast-to-coast feel connected to the ocean, but what’s next? Alongside CaNOE and many other organizations, it is actively participating in the COLC-led Canadian Ocean Literacy Strategy. Moving towards a healthy, equitable, and sustainable relationship with the ocean is paramount for the Agency and it has a comprehensive Implementation Plan to make sure it goes smoothly.

This plan is two-fold. The first part of the plan is to support and raise awareness about key ocean literacy initiatives within the Agency. For instance, Parks Canada built an outreach and interpretation toolkit for IMPAC5’s Ocean Festival. This toolkit explores the immersive experiences and collaborative conservation efforts that Parks Canada undertakes in marine protection and conservation.

The second part of the plan is to help Parks Canada teams engage in ocean literacy. Groups can choose their level of engagement, from celebrating existing initiatives to creating new initiatives. Part of my job when I got hired into the Marine Conservation Team at Parks almost a year ago was to develop The Parks Canada Ocean Literacy Toolkit. The toolkit is filled with resources, tips, ideas, and contacts to help teams across the country contribute to a healthy, equitable and sustainable relationship between Parks Canada and the ocean and help raise awareness amongst Canadians about its importance. 

So with all that said, I hope you enjoyed a peek into how ocean literacy is advancing within Parks Canada, and I would challenge you all to go into your workplaces and start promoting ocean literacy from the inside out!

1 I discovered the path from Riding Mountain National Park to Hudson Bay using the River Runner website by Sam Learner


L’un des neuf volets d’action de la Stratégie canadienne de la connaissance de l’océan consiste à « améliorer l’intégration de la connaissance de l’eau, de l’océan et du climat par le gouvernement dans les politiques et l’engagement public ». La première étape pour améliorer la connaissance de l’océan dans toute organisation devrait toujours cibler l’interne. Je profiterai donc de ce blogue  pour présenter une partie du travail fantastique accompli par mes collègues de Parcs Canada pour renforcer la connaissance de l’océan au sein de l’Agence.

Photo by J. Butterill – © Parcs Canada. Tous droits réservés. / © Parks Canada. All rights reserved.

Pour commencer, le Canada est un pays qui aime l’eau; nous abritons 20 % de l’eau douce de la planète. Je me suis toujours demandé, cependant, ce qu’il advient de chaque goutte d’eau après la pluie. Où vont-elles ? En février de l’année dernière, Noémie Roy, Charlotte Banks et Lisa Vasarevic Brunet, de l’équipe de conservation marine de Parcs Canada, ont entrepris de répondre à cette question et d’illustrer le parcours d’une goutte de pluie pour les autres employé(e)s de Parcs Canada.

Mais d’abord, prenons un peu de recul et parlons de ce qu’est un bassin versant. Un bassin versant est une zone de terre contenant une série de ruisseaux et de rivières qui se déversent dans une plus grande masse d’eau et finalement dans un océan global. En d’autres termes, c’est là que se rendla moindre petite goutte d’eau une fois qu’elle a touché le sol. Le Canada compte cinq bassins versants ; d’ouest en est, on trouve  le bassin de l’océan Pacifique, le bassin de l’océan Arctique, le golfe du Mexique, la baie d’Hudson et le bassin de l’océan Atlantique.

Pour illustrer tous les principaux bassins versants du Canada et la façon dont ils sont reliés à certains des parcs nationaux, lieux historiques nationaux et aires marines nationales de conservation, Noémie et Charlotte ont eu l’idée de réaliser une carte. Elles ont demandé à Lisa, la graphiste de l’équipe, de mettre sa touche magique et de concevoir une carte combinant divers éléments de la connaissance de l’océan. Après plusieurs itérations, la carte interactive du Canada suivante,illustrant en couleurs,les bassins versants et soulignant les différentes routes que suit l’eau, entre diverssites et la mer a été crée. Jetez-y un coup d’œil, survolez les différents lieuxprès de chez vous et cliquez sur les routes pour obtenir plus d’information.

Examinons ensemble l’une des routes indiquées sur la carte,  commençant dans le parc national du Mont-Riding, presque au beau milieu de l’Amérique du Nord. Cela peut sembler être l’endroit le plus enclavé qui soit. Cependant, lorsqu’il pleut au Mont-Riding, l’eau se fraie lentement un chemin jusqu’au magnifique lac Clear. Elle s’écoule sur près de 400 km le long de la rivière Souris, en direction du lac Winnipeg. Après avoir parcouru plus de 600 km en direction du nord à travers le lac Winnipeg, elle se déverse dans le fleuve Nelson. 644 km plus tard, le magnifique fleuve Nelson se déverse dans l’estuaire du fleuve Nelson, qui entre dans la baie d’Hudson près du parc national Wapusk. Notre petite goutte de pluie, qui a pris naissance à quelques heures seulement de la frontière canado-américaine, parcourra plus de 2 000 km pour atteindre la baie d’Hudson1. Cela peut sembler un peu extrême, mais 30 % des eaux de ruissellement du Canada suivront un chemin similaire, entrant dans l’océan par la baie d’Hudson et la baie James.

Photo by Scott Munn – © Parcs Canada. Tous droits réservés. / © Parks Canada. All rights reserved.

D’accord, nous avons compris, nous sommes tous liés à l’océan, mais pourquoi est-ce si important pour nous de le savoir ? Eh bien, c’est l’idée fondamentale de la connaissance de l’océan. L’UNESCO définit la connaissance de l’océan comme « une compréhension de l’influence de l’océan sur vous et de votre influence sur l’océan ». En termes simples, si vous comprenez que, quelle que soit votre situation géographique, vous avez un lien avec l’océan, vous serez en mesure de prendre des décisions éclairées et responsables concernant la mer et ses ressources.

Que fait l’Agence Parcs Canada à partir de là ? Elle a publié cette jolie carte pour aider les gens d’un bout à l’autre du pays à se sentir connectés à l’océan, et quoi d’autre ? Aux côtés de CaNOE et de nombreuses autres organisations, Parcs Canada participe activement à la Stratégie canadienne de la connaissance de l’océan dirigée par la CCCO. Il est primordial pour l’Agence de se diriger vers une relation saine, équitable et durable avec l’océan et elle dispose d’un plan de mise en œuvre exhaustif pour s’assurer que tout se passe bien.

Ce plan comporte deux parties. La première partie du plan consiste à soutenir et à faire connaître les principales initiatives liées à la connaissance de l’océan au sein de l’Agence. Par exemple, Parcs Canada a élaboré une trousse de diffusion externe et d’interprétation pour le Festival de l’océan d’IMPAC5. Cette trousse explore les expériences immersives et les efforts de collaboration que Parcs Canada entreprend en matière de protection et de conservation de l’océan et de ses affluents.

La deuxième partie du plan consiste à aider les équipes de Parcs Canada à s’engager dans la connaissance de l’océan. Les groupes peuvent choisir leur niveau d’engagement, de la célébration des initiatives existantes à la création de nouvelles initiatives. Lorsque j’ai été embauché dans l’équipe de conservation marine de Parcs Canada il y a près d’un an, une partie de mon travail consistait à élaborer la trousse d’outils de Parcs Canada sur la connaissance des océans. Cette trousse est remplie de ressources, de conseils, d’idées et de contacts-clépour aider les équipes de tout le pays à contribuer à une relation saine, équitable et durable entre Parcs Canada et l’océan et à sensibiliser les Canadiens d’un océan à l’autre, à l’autre, à son importance. 

Cela dit, j’espère que vous avez apprécié ce coup d’œil sur la façon dont la connaissance de l’océan progresse au sein de Parcs Canada, et je vous mets tous et toutes au défi de vous rendre sur votre lieu de travail et de commencer à promouvoir la connaissance de l’océan au sein de votre organisation!

1 J’ai découvert le chemin du parc national du Mont-Riding à la baie d’Hudson grâce au site Web River Runner de Sam Learner.


Carter McNelly is a student at Memorial University where he is majoring in ocean sciences. He joined the CaNOE board back in August of 2021 and become the secretary shortly after. He is currently a Junior Analyst in Marine Conservation for Parks Canada and is working on the ocean literacy file for the agency, helping to foster more OL initiatives at all the sites. Carter is interested in marine conservation policy and community wellbeing, specifically Indigenous communities. Carter has always been passionate about ocean education and has experience in leadership positions, founding and chairing the Ocean Sciences Undergraduate Society for the last 2 years and is an Ocean Bridge Alumni (2020).